Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« La Ponctuation dans Le Rivage des Syrtes de Julien Gracq : une poétique de l’ouverture »

RÉSUMÉ Le Rivage des Syrtes est un roman à forte charge suggestive, une œuvre où l’imagination s’épanouit. Cet article tente de montrer que dans cette vaste symphonie de l’imagination, la ponctuation a joué une partition capitale grâce à l’exploitation, par l’auteur, de ses ressources cachées. En effet, grâce à la combinaison de certains de ses divers éléments (virgule, point-virgule, deux points, parenthèses, tirets, guillemets, majuscule, italique, points de suspension..), Julien Gracq réussit le tour de force de non seulement restituer une sorte d’unité naturelle des choses, de réconcilier le monde à lui-même, mais aussi d’installer souvent, dans l’instant fugace de sa prononciation (lecture), le foyer sémantique et donc philosophique de l’histoire au cœur d’une expression ou d’un mot, faisant ainsi du roman une vaste caisse de résonance.


Auteur(s) : Elhadji Souleymane FAYE
Pages : 182-195
Année de publication : 2006
Revue : SudLangues
N° de volume : 6
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE El Hadji Souleymane