Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la communication

Entre soins psychiatriques et protection de l’enfance en danger : Maimouna ou la mariée mineure qui fugait…

Autour de ce cas clinique concernant une jeune mariée, non consentante, de 16 ans, qui présentait une symptomatologie tournant essentiellement autour de fugues pouvant durer plusieurs jours et durant lesquelles elle « courrait derrière les hommes », nous avons été confrontés à la double exigence d’une prise en charge compliquée. L’exigence de soins face à ce tableau bruyant (obligeant à une recherche de signifié de tels symptômes) se confrontant à cette autre nécessité d’interroger la mise en danger d’une jeune fille mineure victime d’un mariage arrangé. Quelle lecture psychopathologique faire de ces fugues et ce « vagabondage sexuel » ? Comment entendre le discours du mari et et de ses tuteurs mettant ces symptômes sur le compte de sa folie ? Dans le contexte législatif et socio-culturel sénégalais, quelle est la place de la protection de l’enfance en cas de mariage précoce non consenti ? Ce cas a permis de revisiter la législation en vigueur et d’être confronté au phénomène des ma


Date de debut : 09 May 2016
Date de fin : 11 May 2106
Lieu : King FAHD Palace
Type : Colloque
Mise en ligne par : DIOUF Mamadou Lamine