Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Lutte et expression identitaire au Sénégal : entre volonté d’appartenance et logique d’instrumentalisation

Cette étude consiste à interroger les liens qui existent entre la lutte avec frappe et le processus de construction, d’affirmation et d’expression de l’identité telle dans le contexte spécifique (culturel) du Sénégal. Elle part de l’observation que la lutte avec frappe au Sénégal, entre autres caractéristiques, est avant tout un champ d’expression et de revendication de l’appartenance des acteurs. Il s’agit d’expliquer la façon dont la pratique participe à la mobilisation et au renforcement des solidarités dans certains groupes sociaux, en même temps qu’elle constitue le prétexte de leur adversité. La lutte constitue une mise en jeu particulière du phénomène global des jeux et exercices physiques et tient compte de deux particularités. La première est relative à l’identité qui, d’une part, porterait la marque de toute la société sénégalaise car réclamée en tant que sport national ; d’autre part, constituerait une volonté de montrer son appartenance à un terroir et/ou à des communautés ethniques, religieuses, politiques… La seconde particularité a trait à une instrumentalisation de l’expression identitaire qui serait une stratégie mise en œuvre pour mobiliser différentes ressources à travers plusieurs registres afin d’atteindre des objectifs précis variables en fonction des acteurs.


Auteur(s) : 3.Kane Abdoul Wahid ; NDONGO Mouhamed Dit Momar Talla
Pages : 83-98
Revue : Revue Corps, CNRS Editions
N° de volume : 16
Type : Article
Mise en ligne par : NDONGO Mouhamed dit Momar Talla