Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les propriétés du trait ATR dans les langues joola et guñaamolo, langues atlantiques du Sénégal

L'une des caractéristiques le splus connus et les plus discutées de la phonologie africaine est l'utilisation générale du trait de la Racine de la Langue Avancée (RLA) que Sterwart (1967: 185) appelle Advanced Tongue Rood où ATR en abrégé. cet article compare les deux caractéristiques du trait ATR qui sont identifiés dans les langues joola et en guñaamolo, langues atlantiques appartenant à deux branches distinctes. La description de ces propriétés de ce type d'harmonie vocalique révèle que ces langues se conforment globalement à la caractéristique générale des langues africaines dans lesquelles c'est le trait +ATR qui domine le trait -ATR. Cette domination du trait +ATR n'est qu'une large tendance dans certaines langues joola qui attestent marginalement une harmonie vocalique à l'inverse de celle décrite dans les langues africaines. Dans ce type d'harmonie vocalique, c'est plutôt le trait -ATR qui est dominant. La comparaison des propriétés dérivationnelles du trait ATR révèle que ce type de dérivation est attesté aussi bien dans les langues joola qu'en guñaamolo. Toutefois, la dérivation par alternance vocalique présente des propriétés et une productivité qui varient dans les détails d'un groupe de langues à un autre, voire même d'une langue à une autre à l'intérieur d'un même groupe.


Auteur(s) : Pierre SaMBOU & Lamine Bodian
Pages : 133-160
Année de publication : 2018
Revue : Bulletin de l'Institut Fondamental d'Afrique Noire Cheikh Anta Diop, Série B: Sciences Humaines
N° de volume : n° 12
Type : Article
Mise en ligne par : SAMBOU Pierre