Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Traitement par la méthode d’Ilizarov des pseudarthroses des os longs

Introduction Plusieurs techniques permettent de traiter les pseudarthroses des os longs. L’objectif de ce travail était d’évaluer les résultats préliminaires du traitement de ces lésions avec la méthode d’Ilizarov. Matériels et méthodes Dans cette étude prospective réalisée entre janvier 2007 et juin 2013, 11 patients avec un âge moyen de 26 ans ont été opérés selon la méthode d’Ilizarov. Il s’agissait de neuf pseudarthroses post-traumatiques et deux pseudarthroses congénitales. La pseudarthrose siégeait au tibia (n=9), à l'humérus (n=1), et au fémur (n=1). Les modalités thérapeutiques étaient une compression pure sans abord du foyer (n=8), une compression après abord du foyer pour ablation de matériel d’ostéosynthèse et débridement (n=2) et une compression- distraction bifocale ou technique de « l’ascenseur »( n=1). Les résultats ont été analysés avec un recul moyen de 2,5 ans selon les critères anatomiques et fonctionnels de l’ASAMI. Résultats La consolidation osseuse était obtenue chez 10 patients qui ont tous repris leur activité. Les résultats anatomiques étaient excellents (n=5), bons (n=4), moyen (n=1), et mauvais (échec) (n=1). Les résultats fonctionnels étaient excellents (n=3),bons(n=5), moyens(n=2) et mauvais (n=1). Conclusion Dans cette étude préliminaire portant sur 11 cas de pseudarthroses des os longs traitées par la méthode d’Ilizarov la consolidation osseuse a été obtenue chez 10 patients qui ont tous repris leur activité. Cette technique est contraignante pour le chirurgien et le malade, mais constitue une alternative fiable pour le traitement des pseudarthroses.


Auteur(s) : Niane MM, Gueye AB, Kinkpe CV, Daffe M, SaneA
Pages : 64-70
Année de publication : 2016
Revue : Afric J Orthop. Trauma
N° de volume : 1(1)
Type : Article
Mise en ligne par : GUEYE Alioune Badara