Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

CONVULSIONS HYPERPYRETIQUES DE L’ENFANT AUX URGENCES A DAKAR MANAGEMENT OF HYPERPYRETIC SEIZURES OF CHILDREN IN EMERGENCIES IN DAKAR

RESUME Introduction : les convulsions fébriles (CF) constituent un motif fréquent de consultation aux urgences. Elles sont responsables d’une morbidité importante. Dans l’optique d’obtenir des données actualisées sur les CF ce travail a été réalisé, dont l’objectif était de déterminer les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs chez les enfants de trois mois à cinq ans. Patients et méthodes : il s’agissait d’une étude descriptive sur six ans (2010 - 2015) ayant porté sur les enfants de trois mois à six ans admis aux urgences pour des convulsions fébriles. Les CF étaient classées en simples et complexes et les données recueillies à partir des dossiers médicaux et du service d’information médicale. L’analyse était faite à l’aide du logiciel Excel. Résultats : en tout 107 cas avaient été inclus. La fréquence était de 1,6%. Les garçons représentaient 64,5% (sex-ratio 1,8), l’âge moyen était de 24,87 mois. Plus du tiers des CF (33,6%) étaient survenues entre décembre et février. La température était ? 39°C (46,1%), 67,30 % avaient une conscience normale, 9,3% un déficit moteur post-critique. Les formes simples tonico-cloniques généralisées (82%) avaient une durée brève inférieure à cinq minutes et les complexes de durée > 15 minutes (60%). L’examen du liquide céphalo-rachidien après ponction lombaire était normal pour la plupart (92,5%), de même que l’EEG pour la majorité (64,7%). Les infections ORL étaient les principales causes (68,20 %). Le traitement était fait par le diazépam (69,1%) et le valproate de sodium pour le traitement préventif (16%). L’évolution était favorable pour la majorité (67,3%). Une récidive était notée chez 16,8%. Il n’y avait pas de décès. Conclusion : les CF étaient dominées par les formes simples d’évolution généralement favorable. Elles concernaient surtout les nourrissons âgés de 12 à 30 mois. Un travail prospectif et un suivi à long terme permettraient de connaître le devenir de ces enfants.


Auteur(s) : Fall AL, Thiongane A, Keïta Y et al.
Année de publication : 2018
Type : Article
Mise en ligne par : KEITA Younoussa