Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Maladies du rein et des voies urinaires chez les enfants hospitalisés au service de pédiatrie de l’hôpital Aristide le Dantec : à propos de 110 cas

RESUME Objectif : contribuer à l’étude des maladies rénales et des voies urinaires en milieu hospitalier pédia-trique Patients et méthodes : Cette étude était conduite au service de pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec. Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive et analytique sur une période de 5 ans al-lant de Janvier 2011 à Décembre 2015. Ont été inclus dans l’étude tous les enfants âgés de moins de 15 ans, pris en charge dans le service pour maladies rénales et des voies urinaires. L’étude descriptive et analytique des données obtenues était réalisée grâce aux logiciels Excel et EPI. Info Version 3.5. Résultats : l’étude portait sur 110 patients atteints de maladies rénales parmi 7508 enfants hospitali-sés en pédiatrie soit une prévalence hospitalière de 1,5%. L’âge moyen chez les enfants atteints de maladies rénales aigues (MRA) était de 7,38±3,73 ans versus 9,21 ± 4,01 ans chez les enfants atteints de maladies rénales chroniques (MRC) avec p=0,02. Les oedèmes de type rénal étaient présents dans 70,6% (n=24) chez les enfants atteints de MRA et dans 88,2% (n=67) chez ceux atteints de MRC. La protéinurie était observée dans 76,5% (n=26) des cas de la MRA et dans 76,3% (n=58) des cas de MRC. Chez les enfants atteints de MRC, l’échographie du rein et des voies urinaires retrouvait une atrophie rénale dans 5,3% (n=4), une hydronéphrose dans 5,3% (n=4) et une polykystose rénale ré-cessive dans un cas. Les glomérulonéphrites aigues post infectieuses représentaient 44,2% des MRA. Les Streptocoques et le Plasmodium falciparum étaient les germes isolés dans 32,4% et 11,8% respec-tivement. La biopsie rénale était réalisée chez 14 patients et montrait des lésions de hyalinose seg-mentaire et focale (HSF) dans 57,1% (n=8 cas), de lésions glomérulaires mimines (LGM) dans 28,6% (n=4). Les malformations du rein et des voies urinaires représentaient 9,2% des causes de MRC. Chez les enfants atteints de MRA, l’hémodialyse était pratiquée dans 12% (n=04) et la dialyse péritonéale dans 8,8% (n=03). Chez les enfants atteints de MRC, l’hémodialyse chronique était pratiquée dans 22,4% (n=17) et la dialyse péritonéale dans 2,6% (n=02). Conclusion : il est nécessaire d’organiser la riposte contre les maladies du rein et des voies urinaires de l’enfant en élaborant des programmes de dépistage de masse et de prévention. Mots clefs : Maladie rénale, Dépistage de masse, Prévention, Enfant, Dakar


Auteur(s) : Kéita Y, Ndongo AA, Sow NF, Seck N, Faye M, Sylla A
Année de publication : 2018
Type : Article
Mise en ligne par : KEITA Younoussa