Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Renegotiating African-American Culture and Identity Politics in Paule Marshall’s Praisesong for a Widow (1983

Le présent article examine la littérature africaine-américaine comme la plateforme d’évaluation d’une expérience historiographique douloureuse. Il examine également comment cette littérature noire outre atlantique est le site de reformulation d’une culture africaine diasporique. Sustentée par une historiographie spécifique, la littérature africaine-américaine trouve ses marques dans la tradition orale des esclaves africains. Pour cela, les écrivains africains-africains ont explorés sans réserve les paradigmes culturels partie intégrante de leur identité. Par conséquent, le présent article examine les ressorts de la culture Africaine-Américaine en matière de politique identitaire. Cette politique se décline dans une perspective tridimensionnelle, historique, sociologique et culturelle. L’article s’inspire ainsi du roman de Paule Marshall PraiseSong for a Widow et démontre comment la culture est intimement liée aux notions de diaspora et de genre dans son impératif catégorique de transmission générationnelle de traditions et de rites par la femme Africaine-Américaine, relais ente l’Amérique et la diaspora. Dans ce sens, la construction identitaire chez Paule Marshall est un parcours initiatique qui s’opère aussi bien à l’intérieur des États–Unis que dans les Caraïbes. Le discours culturel et cultuel de Paule Marshall s’accompagne également d’une revue de notions fondamentales comme l’acculturation et la résilience culturelle et identitaire comme partie intégrante d’une expérience africaine-américaine de la reconstruction identitaire individuelle et collective. Le discours de Paule Marshall met en évidence le lien particulier qui existe entre la culture et le genre. En définitive, il s’agit d’évaluer la vision de Paule Marshall de la culture africaine-américaine comme un héritage de la culture africaine. La façon dont l’auteur construit l’expérience féminine noire par le prisme d’éléments culturels est vitale dans sa définition de la politique identitaire.


Auteur(s) : Marieme Hady LY
Pages : 169-184
Année de publication : 2017
Revue : Revue Interafricaine de Littérature, de Linguistique et de Philosophie
Type : Article
Mise en ligne par : WANE Mariame Hady