Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

"Esclavage et Trajectoires féminines atypiques : Les Expériences de Phillis Wheatley (1753-1784) et d’Anta Maddjiguène Ndiaye (1793-1870)

Le présent article se veut une étude de la problématique de l’expérience africaine-américaine sous l’angle du discours biographique. Ayant comme support les figures féminines noires articulées autour de Phillis Wheatley et d’Aüynta Madjiguène Ndiaye, il apporte un éclairage socioculturel sur la condition féminine noire aux 18ème et 19 ème siècles. Articulé autour de la place de la femme noire dans la société américaine esclavagiste, l’article s’articule autour de questions existentielles, sustentées de notions de forme discursive biographique, de genre, d’assujettissement et de particularisme dans un contexte global historique. Il s’agit dès lors d’aborder une approche gyno-critique, tout en posant comme problématique la présence africaine en Amérique et l’équation de la construction d’une identité féminine dans un contexte de tyrannie et de répression. Il est question d’examiner le vécu d’Anta Madjiguène Ndiaye et de Phillis Wheatley, de revisiter l’histoire africaine-américaine par le prisme d’une réflexion autour de la biographie sociale. Privilégier donc une posture à la fois sociocritique et bio-critique pose la problématique de l’action humaine dans le cadre de l’histoire globale. L’article met aussi en lumière la question de la vérité historique et du pacte de confiance au cœur de la biographie en tant que discours littéraire.


Auteur(s) : Marieme Hady LY
Pages : 208-224
Année de publication : 2015
Revue : Internationale de Sciences Humaines-Sociales et Techniques
Type : Article
Mise en ligne par : WANE Mariame Hady