Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Comparaison des reconstructions du ligament croisé antérieur du genou par les tendons ischio-jambiers en mono et double faisceau : Etude laximétrique avec le GNRB®

Introduction : La reconstruction du ligament croisé antérieur a été pendant longtemps confiée à un seul faisceau que ce soit avec le ligament patellaire ou les tendons de la patte d'oie. Il est communément admis que le ligament croisé antérieur peut se résumer à deux faisceaux: antéromédial et postérolatéral Actuellement la reconstruction des deux faisceaux est adoptée par plusieurs auteurs dans le but de restaurer une biomécanique normale du genou et améliorer la stabilité rotationnelle. La reconstruction des deux faisceaux utilise en règle les tendons des ischio-jambiers. Cette étude avait pour objectif de comparer les résultats des reconstructions du ligament croisé antérieur par les ischio-jambiers en mono et double faisceau. Patients et méthodes: Cette étude était rétrospective. Elle a concerné 45 patients (30 hommes et 15 femmes) avec un âge moyen était de 40 ans. Ils avaient 45 ruptures unilatérales isolées du ligament croisé antérieur. Ils ont été opérés par la technique de reconstruction avec les ischio-jambiers en mono faisceau (n=30) ou en double faisceau (n=15) entre juin 2008 et juin 2010.Il s'agissait d'une chirurgie de première intention. Il n'y avait pas de geste osseux associé.Les étiologies étaient dominées par les accidents de sport ( n=41 ). L'examen clinique a objectivé un test de Lachman arrêt mou (n=43) et arrêt dur retardé (n=2). Le ressaut rotatoire était présent (n=35) avec un caractère explosif (n=3). Ilétait absent (n=10). L'lRM réalisée chez tous les patients a confirmé la rupture du ligament croisé antérieur et montrait huit lésions méniscales. Le score IKDC objectif préopératoire était anormal (n=42) et très anormal ( n=3). Le critère principal d'évaluation était la laximétrie avec le GNRB®. Les critères secondaires étaient l'international Knee Documentation Committee (IKDC) score, et le Knee injury and Osteoarthritis and Outcome Score (KOOS). Résultats: Le recul moyen à la révision était de 38 mois. Tous les patients ont été revus. Le score IKDC subjectif moyen post opératoire global était de 80,75 (81,90 pour le mono faisceau et 78,45 pour le double faisceau avec p=0,47). Le test de Lachman était dur chez tous les patients. Le pivot shift test était négatif chez tous les patients. Le score IKDC objectif post opératoire global était nonnal dans 67% cas et presque nonnal dans 34% (70% pour le mono faisceau et 60% pour le groupe double faisceau). Les laxités résiduelles au GNRB® entre le genou opéré et le genou sain étaient en moyenne de 0,66mm ± 1,88 à 134N et de 0,93mm ± 2,06 à 250N. La laxité différentielle moyenne était respectivement de 0,68 mm±2,1 pour le mono faisceau et de 1,45mm±1,93 pour le groupe double faisceau. Conclusion : [;'évaluation de la laxité résiduelle par le GNRB® n'a pas montré de différence significative entre la technique du double faisceau et celle du mono faisceau. Aucune différence n'a été notée entre les deux techniques en termes résultats objectifs et subjectifs.


Auteur(s) : DAFFE Mohamed, NIANE Mouhamadou Moustapha, POTEL]ean François, KINKPE Charles Valérie Alain, SARR Lamine, GUEYE Alioune Badara, SANE André Daniel, DIE
Pages : 52-58
Année de publication : 2018
Revue : The Official Journal of the African Society of Orthopaedics (AFSO)
N° de volume : 3
Type : Article
Statut Editorial : Régional
Mise en ligne par : DAFFE Mohamed