Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« De?veloppement des « agences publiques » dans le secteur des TIC au Se?ne?gal : entre nouvelles formes organisationnelles et de?fis normatifs »

Depuis une dizaine d'années, de nombreuses organisations, à vocation publique et pour les usages citoyens, se développent dans le secteur des Technologies de l'Information et de la Communication au Sénégal. Leurs missions consistent notamment à traduire sur le terrain les politiques publiques définies par l'Etat, dans le cadre des politiques de développement, dans les pays d'Afrique, de la «Société de l'Information ». Ce phénomène social pose la question du développement dans ces pays du numérique, des modes de coordination dans le travail, des nouvelles formes de médiation via la technique. Il interroge les chercheurs qui construisent de nouveaux objets d'études, surtout en Sciences de l'Information et de la Communication, objets d'études qui sont orientés vers des directions de recherche marquées sous le sceau de l'interdisciplinarité. Face à cette nouvelle situation, nous nous proposons de centrer notre analyse sur les nouvelles formes organisationnelles et les défis sociétaux liés aux normes, qui sont sous-jacents. Il s'agira d'étudier les formes émergentes d'organisation, en rapport avec la technologie et la problématique de la régulation, qui caractérisent aujourd'hui un secteur public traversé par des recompositions dans ses modes de fonctionnement et dans l'offre citoyenne en matière d'usages des technologies. Autrement reformulé, l'on partira sur l'hypothèse selon laquelle, les organisations relevant de l'Etat, dans un environnement mouvant et dans un marché ouvert, se reconfigurent sans cesse et engendrent de nouvelles façons de faire tout en sécrétant de nombreuses dispositions dont l'application pose souvent problème, tant au plan social, qu'anthropologique.


Auteur(s) : Sahite GAYE
Année de publication : 2014
Revue : SFSIC
Type : Article
Mise en ligne par : GAYE Sahite