Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

L’approche subjective comme instrument d’analyse de la pauvreté au Sénégal

L’objectif de cet article est de proposer une analyse économétrique de la pauvreté selon la perception des ménages. Il explore d’autres facteurs explicatifs sur lesquels se basent les individus pour apprécier leur niveau de bien-être. L’approche subjective évalue le bien-être des ménages à travers la perception qu’ils ont de leur propre situation socio-économique. Sur cette base, nous proposons une analyse économétrique de la pauvreté sur les données de l’Enquête de Suivi de la Pauvreté au Sénégal (ESPS2)à partir d’un modèle logit ordonné. Nos résultats montrent que la pauvreté subjective est plus présente chez les ménages dirigés par les hommes. Le sentiment de bien-être augmente avec le niveau d’instruction du chef de ménage, et que les niveaux de bien-être exprimés selon les strates semblent assez identiques du fait que le seuil de pauvreté subjectif croît avec le niveau d’instruction. L’analyse économétrique des déterminants de la pauvreté subjective indiquent que la taille du ménage a un effet positif et significatif sur le bien-être subjectif, de même le niveau d’instruction, le sexe du chef de ménage et la strate. Ainsi, nos résultats nous permettent d’élaborer des politiques économiques de lutte contre la pauvreté axée sur le développement d’opportunités matérielles (écoles, infrastructures de santé), financières (emploi) et éducatives (éducation, formation professionnelle, etc.) pour les pauvres.


Auteur(s) : Mayoro DIOP
Année de publication : 2019
Revue : REVUE OUEST AFRICAINE DE SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION
N° de volume : Volume 12 N°1
Type : Article
Mise en ligne par : DIOP Mayoro