Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Pour une psychiatrie « se?ne?galaise » : Exemple d’une prise en charge impliquant les mode?les psychopathologiques de la maladie mentale au Se?ne?gal

Dans ce cas clinique, nous mettons en exergue l’importance qu’est de s’accorder avec le patient en parlant son langage a n d’installer une bonne qualite? relationnelle, garante d’une cure re?ussie. Nous sommes des psychiatres se?ne?galais forme?s a? travers les outils classiques de psychiatrie classique qui ne laisse que tre?s peu de place a? notre culture. Les patients que nous recevons nous de?routent toujours quand ils nous apportent un mate?riel clinique quasi exclusivement compose? d’objets culturels. Cette confusion est souvent a? l’origine d’un imbroglio qui fait que le patient termine toujours son parcours chez le the?rapeute traditionnel qui a le mandat de « gue?risseur ». Notre histoire avec Fatoumata s’est faite dans divers endroits et dans le temps. Nous avons ainsi scinde? notre mate?riel en deux temps pour montrer la di e?rence entre la premie?re phase ou? on ne s’est appesanti que sur la psychiatrie classique et un second ou? on s’est laisse? entrai?ner sur le terrain techniquement inconnu qu’est la psychiatrie traditionnelle. La di e?rence a e?te? frappante avec l’obtention d’une qualite? relation- nelle remarquable responsable d’une re?mission tout aussi rapide de son sympto?me. En conclusion nous pensons que donner plus de place aux repre?sentations culturelles du patient est une perspective a? renouer pour que la psychiatrie africaine soit plus proche de sa population et pour que le psychiatre africain me?me soit mieux a? l’aise dans sa pratique ou? il est souvent oblige? de se dissocier pour mieux exercer.


Auteur(s) : Momar Camara, Mamadou Lamine Diouf, Ndeye Diale? Ndiaye Ndongo, Lamine Fall, Mamadou Habib Thiam
Pages : 60-65
Année de publication : 2015
Revue : PSY-CAUSE
N° de volume : 69 SP
Type : Article
Mise en ligne par : DIOUF Mamadou Lamine