Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les déterminants de la formalisation des entreprises informelles au Cameroun et au Gabon : une analyse à partir d’un modèle logit multinomial

L’objet de cet article est d’examiner les déterminants de la probabilité de formalisation des entreprises informelles au Cameroun et au Gabon. Le secteur informel est analysé en deux niveaux: le petit informel et le gros informel. Le modèle Logit multinomial est utilisé pour les analyses économétriques. La base de données d’enquêtes sur les entreprises formelles et informelles du CREA (2013) est utilisée. Les résultats montrent le rôle positif et significatif des variables de productivité, de taille de la firme et d’accès aux services publics sur la probabilité de formalisation des entreprises informelles. La taille est mesurée par le nombre d’employés de la firme. La productivité est mesurée par le rapport de l’output à la quantité de travail. En revanche, la punition par amende de l’entrepreneur n’a aucun effet significatif sur la probabilité d’être formel. En termes d’implications de politique économique, les Etats devraient faciliter l’accès des acteurs de l’informel aux services publics. Au Cameroun, l’Etat devrait jouer la médiation entre l’informel et les acteurs du système bancaire et faciliter l’accès à un local professionnel.


Auteur(s) : Abdou Khadre DIENG
Pages : 74-93
Année de publication : 2018
Revue : Revue Ouest Africaine de Sciences Economiques et de Gestion (ROASEG)
N° de volume : 11
Type : Article
Statut Editorial : International
Mise en ligne par : DIENG Abdou Khadre