Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« La querelle allemande des sciences sociales : deux « logiques » des sciences sociales pour une réhabilitation de la complexité sociale »

Le débat qu’il y a eu dans les années 60 sur la logique des sociales a mis en confrontation deux courants de pensées : le rationalisme critique de Karl Popper et la Théorie critique de l’Ecole de Francfort avec comme principal protagoniste pour ce dernier camp Adorno. Il s’agit pour les deux camps d’établir les bases méthodologiques des sciences sociales en rapport ou en exclusion des sciences dites de la nature. Et dans cette analyse il s’est agi de montrer qu’au-delà du débat épistémologique sur la démarche scientifique, qu’il y a une conception, voire une théorie de la complexité sociale qui traverse les deux points de vue. Ainsi, au-delà des divergences de vue, il y a un point de convergence : la nécessité d’une perspective critique de la société qui soit en mesure de prendre en charge la complexité sociale. Car quel que soit le domaine d’investigation, la science dépend, dans son déploiement comme dans ses résultats et applications, des conditions sociales et politiques qui rendent possibles toute activité rationnelle.


Auteur(s) : Malick DIAGNE
Année de publication : 2016
Revue : Revue sénégalaise de philosophie
N° de volume : 19
Type : Article
Mise en ligne par : DIAGNE Malick