Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« La souveraineté entre plénitude, totalité et effectivité : comment sortir des impasses de la puissance publique aujourd’hui ? »

A partir de l’historique du principe de souveraineté, il s’est agi de mettre en exergue la difficulté qui a traversé l’histoire de la philosophie à lier les trois aspects originels établis par Jean Bodin que sont la plénitude, la totalité et l’effectivité. A partir d’une approche pluridisciplinaire, l’analyse s’est attelé à élucider le principe de souveraineté dans un monde où les forces de toutes sortes tentent, chaque jour, de grignoter davantage sur les prérogatives de l’Etat ; une situation qui affecte considérablement le substrat ontologique sur lequel repose l’Etat en tant que puissance publique souveraine. Cela a permis d’établir que la dimension fictive de la souveraineté constitue l’écueil sur lequel ont buté la plupart des théories modernes car cette fiction se dresse devant la réalité du pouvoir confrontée à la question ultime de la pratique politique : qui gouverne ? La conclusion nous renvoie à cet impératif : la nécessité de réduire la distance entre la fiction et la réalité, car, au bout du compte, derrière et devant tout pouvoir se dressent des hommes concrets.


Auteur(s) : Malick DIAGNE
Pages : 69-88
Année de publication : 2016
Revue : NAZARI
Type : Article
Mise en ligne par : DIAGNE Malick