Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« La laïcité : analyse philosophique d’un principe républicain de la modernité politique »

L’analyse consiste à sortir de cette vision étriquée qui fait de la laïcité une séparation radicale de l’Etat et des religions pour aller vers une conception ouverte et dynamique qui l’instruit comme un grand principe républicain. Pour cela nous partons du postulat selon lequel la laïcité doit s’appréhender comme un principe intégrateur au sein des sociétés modernes où des conceptions du monde, des croyances et des pratiques cultuelles et culturelles sont amenées à cohabiter au sein des mêmes communautés politiques. Ainsi, comme concept, la laïcité n’opère pas à l’intérieur d’un cadre théorique unifié et uniforme. Comme concept, elle semble voguer en parallèle de tout combat politique et de toute pensée philosophique pour la liberté de conscience. C’est pourquoi, en gardant en gardant le fond philosophique humaniste du mouvement des Lumières, elle peut, de façon opérante, combiner des éléments provenant de la tradition libérale (la liberté de conscience et de croyance, la liberté d’expression) et du mouvement des droits de l’homme (l’abolition de toutes les formes de discrimination liées à des motifs religieux) du mouvement altermondialiste (la défense des droits des minorités, de la diversité culturelle, de la justice sociale à l’échelle planétaire)


Auteur(s) : Malick DIAGNE
Pages : 21-32
Année de publication : 2018
Revue : Actes du Colloque international sur « Les Modernités contestées », co-organisé par l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal et l’Université Radboud de Nimègue aux Pays-Bas, du 27 au 29 mai 20
Type : Article
Mise en ligne par : DIAGNE Malick