Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Tolérance de la solution glucosée « Top Star 75 » et valeur usuelle de la glycémie mesurée après 2 heures de temps d’une épreuve d’hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO).

Les solutions glucosées prêtes à l’emploi sont de plus en plus utilisées dans nos laboratoires, en réponse aux demandes des prescripteurs qui souhaitent explorer le métabolisme glucidique en général et le diabète sucré en particulier. Au Sénégal, les solutions les plus couramment utilisées sont le Top Star 75® (Esteriplas Lda, Espargo, Portugal) et le Glucorange (Polymed S.R.L, Tavarnelle Val di Pesa, Italie). Après absorption de ces solutions, certains patients se plaignent de vertiges, de nausées et quelques fois de vomissements. Le but de cette étude était donc de déterminer les valeurs usuelles de la glycémie deux heures après absorption d’une de ces solutions, en l’occurrence le Top Star 75® et d’en évaluer la tolérance. Il s’agit d’une étude prospective sur 30 sujets sans antécédents de diabète, reçus entre octobre et décembre 2014 au laboratoire d’analyses médicales de l’hôpital Abass Ndao. L’HGPO a été réalisée avec la solution Top Star 75® et les glycémies déterminées par la méthode à la glucose oxydase sur BTS350®. L’exploitation des résultats a été faite sur Excel 2013. Les résultats obtenus montrent une moyenne de 0,916 ± 0,086 g/L pour la glycémie à jeun et une moyenne de 1,011 ± 0,213 g/L pour la glycémie 2 heures après l’absorption de la solution Top Star 75® soit une augmentation de 9,99 % par rapport à la moyenne de la glycémie de base après absorption de la solution glucosée. La moyenne de la glycémie après 2 heures + 2 écart-types a donné la valeur de 1,44 g/L qui sera pour la solution Top Star 75®. On note aussi la présence d’effets indésirables à type de nausées, de vertiges et de douleurs épigastriques chez 3 individus soit 10% de la population d’étude. L’HGPO reste un examen de choix en diabétologie. Mais avec l’avènement des solutions glucosées prêtes à l’emploi, l’établissement de nouvelles valeurs usuelles nous semble judicieux et justifié.


Auteur(s) : Thiam S, Fall ID, Diallo F , Samba A, Ndiaye A, Cissé F, Soumah IY, Sarr GN, Sall ND.
Pages : 445-449
Année de publication : 2018
Revue : Revue Africaine de Biologie Médicale
N° de volume : 3
Type : Article
Mise en ligne par : THIAM Souleymane