Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

L’Eocène de la marge continentale Ouest Africaine en Casamance (Sénégal) : Biostratigraphie et Paléoenvironnement à partir des ostracodes.

Le bassin sédimentaire sénégalais est une partie du vaste bassin sénégalo-mauritanien qui est le plus occidental et le plus étendu des bassins méso-cénozoïques de la marge atlantique africaine. A l’Eocène, la Casamance au Sud du bassin est constituée d’une succession de dépôts chimiques et détritiques qui ont livré une microfaune de foraminifères et d’ostracodes (Monciardini, 1966; Ly, 1985; Thiam, 2014). Les ostracodes déterminés ont permis de proposer des coupures biostratigraphiques en utilisant l’échelle de Carbonnel (1986). Deux assemblages définis ont permis de caractériser la base de l’écozone Z2 et le toit de l’écozone Z3. Ces écozones ont été corrélées aux biozones de foraminifères planctoniques. Les pourcentages des Buntoniina et des Platycopina indiquent qu’à l’Eocène inférieur existait une mer chaude, peu profonde et bien oxygénée à l’Ouest, tandis que des eaux tempérées occupaient l’Est du bassin. L’ostracofaune subit une extinction massive au passage Eocène inférieur/Eocène moyen marqué par un réchauffement des eaux et l’instauration d’une zone d’oxygène minimum (ZOM). L’Eocène supérieur se caractérise par la baisse du niveau marin accompagnée d’une perte de la biodiversité alors que les genres Buntonia et Cytherelloidea réapparaissent dans une mer chaude.


Auteur(s) : Malick THIAM & Raphaël SARR
Pages : 68-72
Année de publication : 2018
Revue : REV. RAMRES
N° de volume : VOL.06
Type : Article
Mise en ligne par : THIAM Malick