Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Epilespie de l’enfant et de l’adolescent au Sénégal

Introduction L’épilepsie constitue un problème de santé publique au Sénégal avec une prévalence de 8,3 à 14/1000. Elle concerne principalement les enfants. L’objectif de ce travail est d’étudier les aspects biographiques, phénotypiques et évolutifs de la maladie épileptique dans une cohorte d’enfants au Sénégal. Méthodologie Il s’agit d’une étude rétrospective de dossiers d’enfants épileptiques suivis régulièrement au CHU de FANN et à l’Hôpital d’Enfants Albert Royer, de Juillet 2003 à décembre 2010. Les critères d’inclusion étaient: épileptiques âgés de moins de 18 ans, régulièrement suivis depuis au moins 3 ans, ayant un traitement adapté, à dose efficace, avec une bonne observance thérapeutique. Résultats Nous avons colligé 522 enfants, âgés de 3 mois à 16 ans, avec un sex-ratio de 1,7 en faveur des garçons. L’épilepsie était idiopathique chez 57% des enfants et non idiopathique chez 43% des patients. Les facteurs étiologiques étaient dominés par la consanguinité parentale, les anomalies de la grossesse et de l’accouchement, les infections du système nerveux central. Dans le groupe des épilepsies idiopathiques la consanguinité parentale et l’épilepsie familiale étaient retrouvées respectivement chez 64 enfants (21,62%) et 20 enfants (6,75%). Neuf enfants (3%) présentaient un trouble du langage isolé, alors qu’un seul enfant (0,33%) avait un déficit cognitif global. Dans le groupe des épilepsies non idiopathiques, les signes associés à l’épilepsie étaient les troubles du langage (15,70%), du comportement (15%) et des déficits moteurs (10,32%). 22,41% des enfants scolarisés avaient des difficultés d’apprentissage menant parfois à des redoublements scolaires ou une exclusion. Conclusion La classification syndromique à l’épilepsie est nécessaire pour une bonne prévision pronostique et thérapeutique. Le caractère idiopathique ou non en est pour une grande place, corrélé le plus souvent à une épilepsie familial ou une consanguinité ou affection périnatal ou infectieuse du système nerveux central.


Auteur(s) : Dadah Samy Mohamed Lemine, Ben-adji Djibrilla Wazir, Basse Anna Modji, Sow Adjaratou Dieynaba, Sene Marieme Soda, Faye Mouhameth, Cissé Ousmane, Ba El
Pages : 3-9
Année de publication : 2014
Revue : African Journal of Neurological Sciences
N° de volume : Vol. 33, No 1
Type : Article
Mise en ligne par : BASSE Anna Modji