Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Evaluation clinique des effets de la L-DOPA et de la stimulation du noyau subthalamique en fonction de la durée d’évolution de la maladie de Parkinson.

Contexte : La prise en charge de la maladie de Parkinson pose des problèmes au clinicien. La LDopa et la stimulation du noyau subthalamique constituent des ressources thérapeutiques certaines mais elles n’empêchent pas l’évolution vers un déclin moteur inexorable. Notre objectif était d’évaluer, à partir de la mesure de paramètres cliniques, l’effet dans le temps de ces thérapies au cours de l’évolution de la maladie. Matériel et méthode : Les scores UPDRS de 51 patients suivis dans le cadre d’une consultation de neurologie ont été évalués en conditions ON/OFF STIM. Vingt-quatre parmi les 51 patients ont été aussi évalués en conditions (ON et OFF DOPA). Au-delà du score global de l’UPDRS, des sous scores relatifs aux signes akinétorigides et aux signes axiaux ont été aussi évalués dans le cadre d’une étude expérimentale. L’analyse statistique a fait appel à un modèle linéaire classique. Un seuil de significativité statistique a été retenu pour p < 0,05. Résultats : Nos résultats ont montré que la comparaison ON vs OFF traduisait une amélioration durable et statistiquement significative du score global de l’UPDRS, mais aussi des sous scores relatifs aux signes akinéto-rigides et aux signes axiaux. Conclusion : La L-Dopa et la stimulation du NST semblent être efficaces de façon durable sur les signes moteurs de la maladie de Parkinson notamment les signes akinéto-rigides et les signes axiaux.


Auteur(s) : Sarr MM, Seck LB, Sow AD, Basse AM, Espesser R, Dia AA, Dramé M , Ndiaye M, Diop AG, Gueye L, Ndiaye MM, Viallet F
Année de publication : 2016
Revue : Journal de Neurologie-Neurochirurgie-Psychiatrie
N° de volume : Numéro 13 Vol 3
Type : Article
Mise en ligne par : BASSE Anna Modji