Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Du discours en contexte institutionnel de travail : construction/déconstruction du pouvoir hiérarchique »

L’article montre que les interactions verbales, qui se déroulent au sein d’une institution de travail où se côtoient des travailleurs sont essentiellement des échanges linguistiques, qui expriment des rapports interpersonnels de pouvoir hiérarchique. Ordinairement d’ordre étatique, ce pouvoir est à la merci de groupes de personnes occupant divers positionnements, souvent en concurrence ouverte ou voilée, antagonistes et/ou complémentaires. Parties intégrantes du champ discursif1 qu’est l’institution de travail, ces groupes construisent/déconstruisent, sans cesse, le pouvoir en place au moyen de multiples ressources langagières, faisant circuler des discours destinés au modelage de l’ordre hiérarchique. Ce sont les identités, c’est-dire les images de soi à la fois discursives et extradiscursives, qui sont mises en confrontation et/ou à contribution pour déterminer le pouvoir. L’institution de travail apparaît ainsi comme le lieu où s’actualisent les rapports de force entre les locuteurs que sont les travailleurs et leurs groupes respectifs d’appartenance.


Auteur(s) : Fallou Mbow
Pages : pp. 43-54, 2017
Année de publication : 2017
Revue : Revue Lettes d’Ivoire
N° de volume : N° 026 (Vol. 2-Sciences Humaines)
Type : Article
Mise en ligne par : MBOW Fallou