Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Recherche d’Escherichia coli 0157 dans les selles et les produits carnés.

Introduction : Escherichia coli entérohémorragique (ECEH), notamment le sérotype O157, est reconnu comme agent majeur de gastro-entérites sporadiques et épidémiques dans les pays développés. Mais il existe peu de données venant de l’Afrique car la notification et surtout la confirmation bactérienne posent problème à cause de la faiblesse du plateau technique de nombreux laboratoires. Objectifs :Pour avoir des renseignements sur la circulation de E coli O157 à Dakar, nous avons fait une recherche systématique dans les selles reçues dans un laboratoire d’un hôpital pédiatrique dans la période allant de Novembre 2010 à Juin 2012. Nous l’avons recherché également dans des échantillons de muscle et d’intestins collectés de carcasses dans différents sites de boucherie-charcuterie. Méthodologie : En plus des milieux classiques utilisés pour la coproculture (Hektoen, TCBS) pour la recherche de Salmonella, Shigella et Vibrio cholerae, la gélose Mac-Conkey Sorbitol (SMAC) a été ensemencée à partir des selles pour la recherche d’ECEH. Pour les échantillons de viande, une étape de pré-enrichissement était d’abord effectuée avant la culture sur milieu SMAC. A partir des colonies suspectes (colonies sorbitol négatif) une identification biochimique d’E coli O157 est effectuée puis une confirmation antigénique d’E coli O157 ;H7 par agglutination de la souche avec les réactifs du kit E coli O157 Dryspot (OXOID). Résultats : l’étude portait sur 1667 échantillons de selles provenant majoritairement de garçons avec un sexe ratio (H/F) de 1,45 ; l’âge des patients variait de 2 jours à 68 ans et on note une prédominance des nourissons. Un agent entéropathogène a été isolé et/ou identifié dans 369 échantillons de selles (22%). Treize (13) souches d’E coli O157 ont été isolées soit 3,52% des agents entéropathogènes trouvés ; elles ont été surtout retrouvées dans les tranches d’âge de 13 à 60 mois et de 6 à 10 ans (77%). Un seul nourrisson de sexe masculin et agé de 4 mois était infecté. La majorité des souches (69,2%) a été isolées lors des coprocultures pratiquées en avril et en août. Concernant les échantillons de viande, 18 souches d’E coli O157 ont été retrouvées, 15 souches ont été isolées des muscles et 3 des intestins. Conclusion : E coli O157 est une bactérie entéropathogène présente au Sénégal. Vu les complications graves pouvant découler des diarrhées à E coli O157 (Syndrome hémolytique et urémique SHU et purpura thrombocytopénique PTT), il serait pertinent, comme recommandée par l’OMS, de rendre sa recherche systématique lors des coprocultures dans nos laboratoires.


Auteur(s) : R. Ka, M.L. Dia, R. Diagne, A. Silue, A. Diop, D. Diop, A. I. Sow, M. F. Cissé.
Pages : 13-17
Année de publication : 2014
Revue : Revue CAMES SANTE
N° de volume : Vol.2. N°2
Type : Article
Mise en ligne par : DIOP Amadou