Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Méningite à Méningocoque en milieu pédiatrique Sénégalais à propos de 79 cas.

Résumé La méningite cérébrospinale constitue un problème majeur de santé publique, du fait de son potentiel épidémique. Objectifs : L’objectif de ce travail était de décrire les caractéristiques cliniques, épidémiologiques, bactériologiques et évolutives des méningites à méningocoque au Centre Hospitalier National d’Enfants Albert Royer (CHNEAR). Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique. Tous les enfants de 0 à 15 ans, hospitalisés pour méningite à méningocoque au CHNEAR entre le 1er Janvier 2004 et le 31 décembre 2013, étaient inclus dans cette étude. Résultats : Nous avons colligé 79 cas de méningite à méningocoque parmi les 1491 cas de méningites bactériennes pédiatriques (MBP). Ce qui représentait 3,45% des méningites bactériennes et 0,18% de l’ensemble des hospitalisations. Le sex-ratio 1,92 était en faveur des garçons. L’âge moyen était de 53,3 mois. La majorité des cas était survenue durant la saison sèche, soit 72%, avec des pics en mars et avril. La malnutrition a été décrite chez 4 enfants. La symptomatologie clinique était dominée par la fièvre (95%), la raideur méningée (82,3%), les céphalées (34,2%) et les troubles digestifs (34,2%). Le sérogroupe W135 (54 cas) était le plus isolé suivi des sérogroupes B (7 cas), C (7 cas), et A (5 cas). Dans 6 cas, le sérogroupe était indeterminé. La létalité était de 3,8%. Conclusion : l’incidence des méningites à méningocoques est de 0,18% en milieu pédiatrique sénégalais. Le sérogroupe W135 est en responsable de 2/3 des cas, d’où la nécessité de sa prise en compte dans les stratégies vaccinales actuelles au Sénégal.


Auteur(s) : I.D. Ba, I. Deme/Ly, A. Thiongane, A. Diop, A. Sonko, L.M. Keita, P.M. Faye, B. Niang, Y. Keita, A. Ba, M. Ba
Pages : 277 à 286
Année de publication : 2016
Revue : Medecine d’Afrique Noire.
N° de volume : Vol 63, N°5
Type : Article
Mise en ligne par : DIOP Amadou