Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

L’écriture francisante du wolof

Au Sénégal, le wolof s’installe de plus en plus comme langue véhiculaire, du fait notamment de son utilisation de plus en plus croissante dans les médias. Le wolof est aujourd’hui enseigné comme seconde langue à l’Université et des expériences sont menées par le gouvernement en vue de l’introduire dans le système scolaire en tant que langue d’acquisition des connaissances, en partenariat avec le français. En nous proposant de mener une telle réflexion sur les dangers causés par une écriture qui se développe chaotiquement, nous voulons d’une part, donner des indications sur quelques différents systèmes d’écritures de la langue wolof répertoriés, et d’autre part, analyser un type d’écriture qui s’est fortement inspiré de l’orthographe du français et qui connait un essor fulgurant. Nous procédons également à répertorier les cas de fautes les plus récurrents, ce qui nous permet d’indiquer un certain nombre de raisons des ces usages différenciés.


Auteur(s) : DAME NDAO
Pages : 42-58
Année de publication : 2017
Revue : . Revue Sciences & Techniques du Langage
N° de volume : 12
Type : Article
Mise en ligne par : NDAO Dame