Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Cutaneous Leishmaniasis due to Leishmania infantum associated with HIV: a case report

Introduction. — Au Sénégal, les leishmanioses cutanées sont souvent dues à l’espèce Leishmania major. L’immunodépression liée à l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) contribuerait à l’émergence de la leishmaniose chez l’homme et faciliterait l’infection de la peau par des espèces à tropisme viscéral. Nous rapportons la première observation sénégalaise de leishmaniose cutanée opportuniste à Leishmania infantum sur un terrain d’infection par le VIH. Observation. — Un garc¸on de 5 ans avait depuis deux mois des ulcérations croûteuses du cuir chevelu et de l’avant-bras gauche, ainsi que des adénopathies cervicales et axillaires. L’examen parasitologique des lésions du cuir chevelu, du bras et des liquides de cytoponction ganglionnaire et médullaire mettait en évidence à l’examen direct des formes amastigotes de leishmanies. La technique d’amplification génomique pratiquée sur les substrats cutané, ganglionnaire et médullaire identifiait L. infantum comme l’espèce responsable. La sérologie rétrovirale de l’enfant était positive pour le VIH1. Le traitement antirétroviral combiné à celui de la leishmaniose permettait d’obtenir une amélioration cliniqueDiscussion. — La co-infection leishmaniose cutanée à L. infantum et VIH constitue une asso-ciation complexe de par ses enjeux thérapeutiques. Les modalités évolutives, cliniques etbiologiques de la co-infection dépendent de la restauration de l’immunité ainsi que del’efficacité, de la tolérance et de la disponibilité des médicaments anti-leishmaniens


Auteur(s) : Diatta BA, Diallo M, Diadie S, Faye B, Ndiaye M, Hakim H, Diallo S, Seck BN, Niang SO, Kane A, Dieng MT.
Pages : 625-628
Année de publication : 2016
Revue : Ann Dermatol Venereol
N° de volume : 143
Type : Article
Mise en ligne par : DIATTA Boubacar Ahy