Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

L’enseignement privé dans le contexte d’un système éducatif en crise

L’école sénégalaise est traversée par une crise profonde, endémique, depuis plus d’un quart de siècle. En effet, c’est en 1988 que l’école a connu sa première « année blanche ». Depuis cette date, d’aucuns n’hésitent même pas à dire qu’il n’y a plus d’école au Sénégal. Se sont succédé grèves, débrayages, sit-in, manifestations de toutes sortes. Si la raison « est la chose du monde la mieux partagée », l’on peut dire que les grèves et manifestations restent la chose la mieux partagée au sein de l’espace scolaire sénégalais. Pratiquement, du 1er octobre au 31 juillet, il ne se passe pas un jour sans qu’un des segments de l’école, à savoir les apprenants, les enseignants, les corps de contrôle, ne pose des revendications ou ne menace de cesser le travail momentanément, pour diverses raisons. Au-delà, c’est souvent le gouvernement qui prend des mesures, ou d’ailleurs qui manque d’en prendre et dont l’attitude est jugée provocatrice et donc incite les uns ou les autres à des manifestations et revendications. Jadis, le privé catholique était un lieu d’excellence pour des apprenants venant des familles aisées. « Le privé » était le lieu de placement des rescapés du système. Aujourd’hui, le sous-secteur de l’enseignement privé a fait ses preuves et se positionne comme une offre crédible dans l’éducation.


Auteur(s) : Emanuel dit Magou FAYE
Pages : 163-180
Année de publication : 2017
Revue : (dir) Mamadou KANDJI et Malick SOUMARE, Actes des journées nationales de l’enseignement privé L’enseignement privé au Sénégal. Histoire, mutations et ruptures
Type : Article
Statut Editorial : Revue à comité de lecture
Mise en ligne par : FAYE Emanuel dit Magou