Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Vulnérabilité des populations urbaines face aux fortes pluies : l’exemple du Sénégal en 2012

Résumé : Dakar est une ville aux multiples facettes. Les sites des différents quartiers et les aménagements réalisés ont introduit des différences microclimatiques qui sont à l’origine de manifestations différentes du changement climatique. L’analyse des données météorologiques révèle une différence de vulnérabilité entre Nord-Foire-Azur et Hann-Maristes. Des précipitations abondantes se traduisent par un débordement du « lac », qui se situe au cœur de Hann-Maristes, et par la présence d’eaux stagnantes à cause de la nature du sol et d’eaux usées qui s’échappent parfois des regards devant certaines habitations. A Nord-Foire-Azur, la stagnation est éphémère à de rares endroits. Les vents soufflent plus fortement à Nord-Foire-Azur avec des écarts de 1 à 6 m/s. La faiblesse des vents constitue un élément négatif du microclimat de Hann-Maristes. Les informations environnementales et épidémiologiques, acquises à travers une enquête, sont aussi différentes. La plus grande vulnérabilité de Hann-Maristes apparaît à travers une variété de maladies liées à l’eau ou à la pollution de l’air et à des taux de prévalence élevés. Les résidents se plaignent en particulier de la permanence du paludisme et de la fréquence des crises d’asthme.


Auteur(s) : DIOP C., SAGNA P. et SAMBOU P.C.
Pages : 543-548
Année de publication : 2014
Revue : Actes du colloque de l’Association Internationale de Climatologie, volume 2, Dijon 2-5 juillet 2014
N° de volume : Volume 2
Type : Article
Mise en ligne par : SAGNA Pascal