Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les variations récentes du climat constatées au Sénégal sont-elles en phase avec les descriptions données par les scénarios du GIEC ?

La conformité des variations climatiques récentes observées au Sénégal avec les projections du GIEC est le principal objectif de cet article. Les précipitations et les températures ont été analysées afin de montrer leurs variations en rapport avec les projections du GIEC. Malgré la rupture de 1968, qui marque le début de la baisse de la pluviométrie, nous avons noté une amélioration de celle-ci à partir de 1999. Cela se traduit par l’apparition d’années excédentaires, contrairement à la période 1976-1998. Cette irrégularité de la pluviométrie est en phase avec les projections du GIEC qui décrivent aussi bien des hausses que des baisses pour l’Afrique de l’Ouest, sans pour autant qu’il y ait une raréfaction des événements pluviométriques extrêmes (fortes pluies de 2012 et sécheresse de 2014). L’évolution des températures montre une conformité avec les scénarios du GIEC. En effet, il y a une augmentation des températures de la saison fraîche avec une forte variation interannuelle (-1,8 °C à 1,7 °C). Cette élévation de température est aussi observée pour la saison chaude avec une moindre amplitude (-1,7 °C à 1 °C). La tendance générale à l’échelle annuelle confirme une hausse de la température dont le début correspond avec l’avènement de la sécheresse. Face à cette situation, le Sénégal a entrepris une politique volontariste en matière d’adaptation et d’atténuation, conforme aux engagements internationaux.


Auteur(s) : SAGNA P., NDIAYE O., DIOP C., DIONGUE A., SAMBOU P. C.
Pages : 17 pages
Année de publication : 2015
Revue : Pollution Atmosphérique
N° de volume : N° 227
Type : Article
Mise en ligne par : SAGNA Pascal