Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Dosage des polyphénols et activité anti-oxydante de feuilles et d’inflorescences mâles de Borassus aethiopum, Mart. (Arecaceae)

Borassus aethiopum est une plante de la famille des Arécacées. C’est un géant palmier qui présente un tronc dur appelé stipe, des racines fasciculées et des feuilles longues en forme d’éventail. Elle est presque cosmopolite et ses différentes parties sont utilisées dans nombreux domaines : économiques, écologiques, alimentaires et sanitaire. En effet, sur le plan sanitaire, la pharmacopée utilise l’alcinât des feuilles en boisson dans l’eau pour traiter la bilharziose viscérale (Sakande, 2004). L’objet de notre étude est de déterminer la teneur en polyphénols et de tester l’activité antioxydante d’extraits de feuilles en comparaison avec ceux des inflorescences mâles. Ainsi, la méthode colorimétrique de Folin Denis, décrite par Bassène (2012) a été utilisée pour le dosage des polyphénols. L’activité antioxydante a été déterminée par les méthodes chromatographique sur couche mince selon Takao et al. (1994) et colorimétrique décrite par Sakande (2004). Les teneurs en polyphénols totaux obtenues sont 13,56% et 5,6% Eq d’acide tannique respectivement dans les feuilles et les inflorescences mâles. Les teneurs respectives en tanins dans les feuilles et les inflorescences mâles ont été évaluées à 13,46% et 5,47% Eq d’acide tannique. La chromatographie sur couche mince a révélé une activité antioxydante dans les extraits de feuilles et d’inflorescences mâles. Par la méthode colorimétrique utilisant le DPPH, les résultats obtenus en mg Eq d’acide ascorbique sont 4 et 5 mg Eq respectivement dans les extraits d’acétate éthyle et butanolique de feuilles ; les extraits d’acétate d’éthyle et butanolique d’inflorescences mâles respectifs ont une activité antioxydante évaluée à 10 et 20 mgEq d’acide ascorbique. Les résultats obtenus de cette étude montre que les extraits de feuilles ont des teneurs en polyphénols et en tanins supérieures à celles des extraits d’inflorescences mâles. L’activité antioxydante a été deux fois plus importante dans les extraits de feuilles que dans les extraits d’inflorescences mâles. Cependant, dans les feuilles l’extrait d’acétate d’éthyle renferme deux fois plus de polyphénols et de tanins que l’extrait butanolique ; l’activité antioxydante est aussi plus élevée dans ce premier extrait. © 2015 International Formulae Group. All rights reserved. Mots clés : Borassus aethiopum, feuilles, inflorescences mâles, polyphénols, tanins, activité antioxydante.


Auteur(s) : Mbaye DIENG, Alioune Dior FALL, Kady DIATTA, William DIATTA et Emmanuel BASSENE *
Année de publication : 2015
Type : Article
Mise en ligne par : DIATTA Kady