Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Dakar, du mouvement Set Setal à Y'en a marre (1989-2012).

Les mouvements ou phénomènes sociaux dénommés Set Setal (rendre propre, 1989) Bul Faale (t'occupes pas, 1988), et Y'en a marre (2011) marquent l'irruption des jeunesses urbaines dans l'espace public sénégalais. Ces phénomènes, différents dans leur nature tout comme dans leurs modes d'action et leurs finalités, prennent place cependant dans un horizon commun : ils s'inscrivent dans une dynamique d'affirmation générationnelle et d'émergence d'une conscience citoyenne. Cette volonté, de la part de la jeunesse, d'une prise en main de son destin par elle-même, est le moteur de ces expériences diverses qui toute sens de l'initiative, de leur capacité créatrice, et de leur don à transformer les pratiques artistiques (musique, peinture) en leviers de conscientisation, de résistance et de combat. Ces mouvements ont ainsi incontestablement à voir, comme révélateur et comme catalyseur, avec les deux alternances démocratiques qu'a connues le Sénégal. Il s'agira de mettre en perspective ces mouvements, d'en éclairer les origines, d'analyser leurs spécificités respectives, afin de mettre à jour les figures de leur accomplissement pour mieux en examiner les enjeux, les limites et les promesses.


Auteur(s) : Mamadou BA
Année de publication : 2016
Revue : Itinéraire, Littérature Textes Cultures, Université Paris 13
N° de volume : 1
Type : Article
Mise en ligne par : BA Mamadou