Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La gestion foncière en milieu rural sénégalais, du consensus aux conflits

Durant la période antérieure à la colonisation, le régime foncier coutumier faisait de la terre une ressource commune, accessible à tous, mais inaliénable ; les maîtres de la terre d’alors étaient chargés de la redistribuer aux demandeurs. Ensuite, conformément aux idéaux du système capitaliste et soucieuse d’organiser la production agricole, la France initie des réformes foncières fondées sur le droit de propriété à partir de 1830. Elle introduit successivement l’inscription, la transcription et l’immatriculation sans succès. Enfin, au lendemain de l’indépendance, en vertu de la loi relative au domaine national de 1964, l’Etat sénégalais récupère toutes les terres relevant du régime coutumier. L’accaparement des terres rurales par l’Etat entraîne des conflits entre l’administration, les collectivités locales et les populations.


Auteur(s) : FAYE Valy
Pages : 119-130
Année de publication : 2016
Revue : SIFOE
N° de volume : 6
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE Valy