Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Poterie et univers mental dans l'espace sénégambien : introduction au patrimoine immatériel

Les aspects relatifs aux mythes, rites et interdits liés à la confection des poteries constituent un axe peu ou pas suffisamment exploré dans l’espace sénégambien, hormis nos propres recherches, et pour l’essentiel quelques travaux d’étudiants effectués sous notre direction. En revanche, la technologie céramique apparaît bien documentée. Du reste, les artisanes sont dépositaires d’un savoir être, d’un savoir-faire codifiés et qui se transmettent à la descendance. L’atelier, lieu de mémoire et la potière bénéficient d’une préparation mystique et chaque entité détient un et/ou des mythes représentés, tantôt par un animal, tantôt par un génie. De même, la transgression des prescriptions édictées aux différents moments des étapes techniques de la fabrication est souvent perçue comme une source de non réussite des produits. En dépit de la concurrence des produits en métal ou en plastique, la poterie remplit des fonctions utilitaires, thérapeutiques, voire médicinales et répond ainsi aux besoins et aux goûts des usagers. En s’intéressant aux identités bassari, bedik, haal-pulaar, wolof, etc., l’étude tente d’apprécier, dans la longue durée, les métiers de l’argile qui constituent véritablement un patrimoine à sauvegarder afin de pérenniser des gestes et des symboles, un legs des Néolithiques.


Auteur(s) : Mandiomé THIAM
Pages : 21-37
Année de publication : 2016
Revue : KALIAO
N° de volume : Vol. 8, n°16
Type : Article
Mise en ligne par : THIAM Mandiomé