Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Substances inertes et plantes à effet insecticide utilisées dans la lutte contre les insectes ravageurs des céréales et légumineuses au Sénégal et en Afrique de l’Ouest.

La situation alimentaire est caractérisée au Sénégal et dans le Sahel par l’insuffisance des récoltes à laquelle s’ajoutent des pertes souvent élevées dues en grande partie aux attaques des insectes ravageurs au champ et dans les lieux de stockage. En Afrique subsaharienne, l’action des insectes déprédateurs de céréales et de légumineuses peut anéantir complètement, en quelques mois seulement, des stocks destinés aux vivres et aux semences si aucune protection n’est appliquée. Pour y apporter des solutions, les producteurs ont recours le plus souvent aux pesticides de synthèse. La résistance des insectes, les intoxications et les pollutions liées à l’utilisation des pesticides constituent de sérieux problèmes environnementaux et de santé publique. C’est ainsi que ces dernières années, de nombreux travaux ont été menés pour proposer des méthodes alternatives de protection, peu coûteuses et qui respectent l’environnement. Les insecticides naturels tels que les plantes à effet insecticide et les substances inertes (sable, cendre, terres à diatomées,…) méritent d’être valorisées afin de réduire l’utilisation des insecticides chimiques et protéger l’environnement. Ce travail basé sur une revue documentaire fouillée et actualisée vise à faire la genèse des méthodes alternatives de lutte contre les ravageurs des denrées en stockage en mettant l’accent sur les insecticides naturels et les substances inertes susceptibles d’améliorer la protection des récoltes sans danger. Les principales pratiques de stockage sont passées au peigne fin.


Auteur(s) : CISSOKHO (P.S.), GUEYE (M.T.), SOW (E.) & DIARRA (K.)
Pages : 1644-1653
Année de publication : 2015
Revue : Int. J. Biol. Chem. Sci.
N° de volume : 9 (3)
Type : Article
Mise en ligne par : SOW El Hadji