Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Analyses des réponses IgG dirigées contre des antigènes candidats vaccins dans le paludisme urbain non aggravé à Dakar (Sénégal) : variations suivant l’âge et les densités parasitaires.

L’évaluation de la spécificité des IgG anti-plasmodium vis-à-vis d’antigènes candidats vaccins a rarement porté sur le paludisme urbain dont les accès cliniques couvrent toutes les classes d’âge et peuvent devenir sévères. Cette étude rétrospective évalue par ELISA les taux d’IgG et de sous-classes d’IgG contre les protéines MSP1p19, MSP3, EB200, GST-5 et R23 de P. falciparum. Elle a été faite chez 200 patients dakarois consultant pour un accès palustre non aggravé. Un âge moyen de 15 ans (4 à 56 ans) et des parasitémies entre 0,1 et 17 % ont été retrouvés. Les taux d’IgG anti-MSP3 sont très élevés chez les patients faiblement parasités (? 1 %) et apparaissent négativement corrélés aux densités parasitaires (Rho =.0,54 ; p =0,021). Cette corrélation est plus forte chez les enfants (?15 ans). Une hausse des IgG anti-MSP1p19 chez les adultes à faibles parasitémies (< 1 %) (p = 0,021) avec prédominance de la sous classe IgG1 (p<0,01) a été aussi retrouvée. Ces résultats montrent l’existence d’une association entre réponses Ac et parasitémies dépendante des IgG anti-MSP3 chez les enfants et des IgG anti-MSP1p19 chez les adultes en milieu urbain.


Auteur(s) : MBENGUE B., SYLLA NIANG M., NDIAYE DIALLO R., DIOP G., THIAM A., KA O., TOURÉ A., TALL A., PERRAUT R., DIÈYE A.
Pages : 94–101
Année de publication : 2015
Revue : Bull Soc Pathol Exot. 2015 Mar;108(2):94-101. doi:
N° de volume : 108
Type : Article
Mise en ligne par : SYLLA Maguette Dème