Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Caractéristiques cliniques d’homicides commis

Cette étude décrit une série de 20 patients ayant commis des homicides ont été reçus dans la structure entre janvier 2006 et décembre 2012. Il s’agit majoritairement d’hommes (18) célibataires (13). Leur niveau scolaire était bas de même que leur niveau socio-économique. Ils vivaient en majorité dans un domicile en famille au moment des faits (17). 15 homicides ont été commis dans le domicile commun que partageaient la victime et l’auteur. L’homicide a souvent pour cadre le domicile commun à l’agresseur et à la victime. Les victimes sont souvent des proches, connues par les auteurs. 15 patients ont utilisé une arme d’opportunité : bâton, brique, gros caillou : la première chose lourde sur laquelle ils sont tombés. 12 auteurs se sont acharnés sur leurs victimes après l’homicide. Aucun des patients n’a essayé de dissimuler l’acte ou de fuir. Sur les 20 auteurs d’homicide, 16 ont eu un diagnostic de psychose chronique : 12 cas de schizophrénie paranoïde et 4 cas de paranoïa délirante. Les 4 autres sont 2 épileptiques et 2 psychopathies. Aucun des 20 patients n’avait de traitement médicamenteux au moment du passage à l’acte. L’existence d’un trouble délirant plus souvent de persécution, non traité est déterminante. Ces constats appellent une meilleure sensibilisation des populations souvent mal informées par rapport à la maladie mentale dans ses aspects cliniques, criminologiques mais surtout thérapeutiques. Le traitement reste un facteur potentiellement protecteur contre la survenue de telles conduites. La prévention des conduites violentes de malades mentaux passera donc nécessairement par un traitement adapté et un bon suivi des patients, notamment ceux qui sont atteints de psychose chronique.


Auteur(s) : Aida Sylla1, Ndèye-Dialé Ndiaye-Ndongo2, Lamine Fall3, Abou Sy4, Aminata-Ndabir Ndoye5,
Pages : 12-18
Année de publication : 2015
Revue : Psycause
N° de volume : 69
Type : Article
Mise en ligne par : SYLLA Aïda