Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Profil épidémiologique des hémorragies cérébrales spontanées du sujet jeune dans un pays ouest-africain : le Sénégal, à propos de 53 cas.

longtemps considérés comme une pathologie du sujet âgé, les accidents vasculaires cérébraux surviennent de plus en plus chez le sujet jeune. les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques constituent un réel problème au Sénégal du fait de leur fréquence, gravité et coût. Cette étude se donne comme objectif général d’estimer la prévalence et de préciser les principales caractéristiques épidémiologiques des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques du sujet jeune au Sénégal. A cette fin, nous avons réalisé une étude rétrospective chez 53 patients âgés de 15 à 55 ans, hospitalisés pour accident vasculaire cérébrale hémorragique dans le service de Neurologie du CHU de Fann sur une période allant du 1er Janvier au 31 Décembre 2010. l’âge moyen était de 42,1 ans avec des extrêmes de 16 et 55 ans, pour un sex-ratio de 1,30 en faveur des femmes. l’hypertension artérielle était le principal facteur de risque retrouvé dans 62,3% des cas, suivie des antécédents d’accident vasculaire cérébrale (11,3%). la clinique était dominée par l’hémiplégie, les troubles de la conscience et du langage avec des taux respectifs de 76,1%, 43,4% et 38,1%. les hématomes intraparenchymateux siégeaient en supratentoriel dans 78 % des cas contre 15 % en sous tentoriel dont 9,5% au niveau cérébelleux et 5,5% au niveau du tronc cérébral. Par ailleurs, 32,6% des patients avaient une hyperglycémie à jeun à la phase aiguë de l’accident vasculaire cérébrale hémorragique. le taux de mortalité a été de 43,4%, avec un risque aggravé par la présence de troubles de la conscience. les séquelles neuropsychiques sont présentes dans 47,1%. les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques du sujet jeune constituent un problème de santé publique dont la prise en charge passe par une lutte contre les facteurs de risques car la mortalité reste élevée ; néanmoins, une investigation plus poussée est à réaliser chez ces patients à la recherche d’étiologies précises. Mots clés : Accidents vasculaires cérébraux, Hémorragie intra cérébrale, Hémiplégie


Auteur(s) : A. SOW, SAMI. DADAH, K. TOURE, AM. BASSE, M. NDIAYE, N. NDOYE, MSD SENE, M. BA, N. GAYE, MM. NDIAYE
Année de publication : 2014
Revue : Journal de Neurochirurgie
N° de volume : 19
Type : Article
Mise en ligne par : SOW Adjaratou Dieynabou