Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

L'ingérence du législateur dans la déontologie des journalistes

En vertu de la Constitution du Sénégal du 22 janvier 2001, le législateur seul fixe les limites du droit d’informer des journalistes. À cette fin, il est tenu de ne retenir que les abus de la liberté de la presse constitutifs de délits. Les exigences d’effectivité de ladite liberté dans la société démocratique à laquelle aspire le Sénégal, l’y obligent. Or, le législateur sénégalais s’est imposé en déontologue dans le champ du journalisme. Successivement sont consacrées dans la loi des règles de déontologie applicables à l’activité journalistique. Cet interventionnisme du législateur constitue une ingérence dans la liberté de la presse qui ne saurait se justifier en démocratie. La morale de la profession appartient aux journalistes.


Auteur(s) : Sellé SECK
Pages : 139-156
Année de publication : 2015
Revue : Revue Africaine de Communication (RAC)
N° de volume : Nouvelle série n° 2
Type : Article
Mise en ligne par : SECK Sellé