Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Déclin et mort des langues au Sénégal: Causes, conséquences et défis

Dans ces contextes de mutations profondes et rapides dues à l’urbanisation, à l’industrialisation et à la globalisation, les langues subissent des variations et des changements importants pour s’adapter aux besoins de communication de leurs utilisateurs. Si cette situation engendre une réelle expansion de certaines langues, elle cause aussi malheureusement le déclin ou même la disparition de beaucoup de nos langues et par conséquent d’une partie importante de nos patrimoines culturelles. La vitesse vertigineuse à laquelle disparaissent les langues et leur caractère tragique est inquiétante. Les langues sénégalaises comme la plupart des langues africaines ne font pas exception à la règle. Il existe beaucoup de langues qui sont en déclin et sont menacées de disparition. Les politiques linguistiques menées depuis l’indépendance de notre pays ne sont pas assez dynamiques et assez convaincantes pour parer à cette situation. Beaucoup de questions nous interpellent ainsi : qu’est qu’une langue menacée ? Qu’est ce qui rend une langue menacée ? Existe-t-il des « sous langues» ? Quel rapport entretiennent les langues majoritaires avec les langues minoritaires ? Que doit être la place des nos langues locales, de nos langues nationales dans une bonne politique linguistique ? Trois points vont être abordés dans cet article pour tenter de répondre à ces questions : la situation des langues au Sénégal, avec une revue sommaire des langues en danger ou pressenties en danger; les facteurs de déclin des langues et les défis à relever pour redynamiser et revaloriser nos langues afin de sauvegarder aussi nos patrimoines culturels.


Auteur(s) : SALL, Adjaratou omar & DIAGNE, Mbacké
Pages : 145-163
Année de publication : 2012
Revue : Bulletin de l’IFAN Ch. A. DIOP
N° de volume : 1-2
Type : Article
Mise en ligne par : DIAGNE Mbacké