Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

CONSTRUCTIONS DITRANSITIVES EN BAYOT KUGERE

Cet article aborde la question de la ditransitivité en kugere, variante dialectale du bayot, langue Atlantique nord, du groupe bak et du sous-groupe jóola. En bayot kugere, l’encodage des arguments non sujets (thème et patient) s’opère de la même façon que le patient de la construction monotransitive ; ils ne sont pas marqués. Leur ordre canonique est: verbe-recipient-thème. Cette langue affiche ainsi au plan morphologique un type d’alignement neutre, c’est-à-dire sans marquage morphologique des arguments de la construction ditransitive. Cependant, cet alignement peut être quelquefois différent de l’ordre canonique influencé par le trait +/– animé, de la personne et du nombre de l’objet pronominalisé. Mots-clés : ditransitivité, bayot, kugere, bak, jóola, encodage, comportement, constructions, indexation, relativisation, passivation, réflexivité, réciprocité, topicalisation, focalisation, objet, patient, thème, recipient, arguments, type, typologie, alignement.


Auteur(s) : DIAGNE, Mbacké
Pages : 45-59
Année de publication : 2011
Revue : ANNALES DE LA FACULTE DES LETTRES, ARCIV
N° de volume : N°41/A
Type : Article
Mise en ligne par : DIAGNE Mbacké