Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Déplacements quotidiens et nouvelles centralités à Dakar

La répartition spatiale des lieux d’origines et de destinations ne s’effectue pas d’une manière homogène. Cette répartition est tributaire de la dispersion dans l’espace des différentes fonctions urbaines (administrative, commerciale, intellectuelle, etc.). L’objectif de ce travail est d’étudier les interrelations existantes entre la centralité urbaine et l’attraction en déplacements. Nous nous interrogeons dans le cadre de ce travail de recherche sur les effets de la multi-centralité sur les déplacements quotidiens des Dakarois en nous focalisant sur les zones de mobilité. L’approche méthodologique retenue est à la fois cartographique et analytique. Les données quantitatives, issues du Plan de Déplacement Urbain de Dakar (PDUD), portant sur la génération et l’attraction de déplacements de chaque zone de mobilité, ont été utilisées. Il ressort de l’analyse des résultats que le niveau d’attraction de chaque zone de mobilité est lié au niveau de concentration des fonctions urbaines : les zones les plus attractives sont les plus centrales. Le centre-ville de Dakar constitue la principale zone centrale, donc la plus attractive. Cependant, nous constatons l’émergence en périphérie de nouvelles zones centres (Sam Notaire, Rufisque, Grand-Yoff, etc.) qui ont de réelles capacités d’attraction en déplacements.


Auteur(s) : Ibrahima Ndiaye
Pages : 141-151
Année de publication : 2011
Revue : Revue de géographie du LARDYMES
N° de volume : N° 7 – 5e année
Type : Article
Mise en ligne par : NDIAYE Ibrahima