Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Myélopathie à Schistosoma mansoni

Introduction. - Les complications neurologiques de la bilharziose demeurent exceptionnelles même en zone d'hyperendémie. Observation. - Nous rapportons l'observation d'un patient de 26 ans, sénégalais, sans antécédents médicaux, hospitalisé pour un tableau de paraplégie flasque, avec douleurs lombaires et des membres inférieurs, et rétention aiguë d'urine. Le diagnostic de myélopathie bilharzienne était porté sur le contexte endémique, l'imagerie par résonance magnétique médullaire, la sérologie bilharzienne dans le sang et le liquide céphalo-rachidien, et l'absence d'autres causes de myélopathie. Le traitement reposait sur le praziquantel, les corticoïdes et la kinésithérapie. L'évolution était favorable après un recul de deux ans. Conclusion. - Le diagnostic de myélopathie bilharzienne doit être activement recherché devant tout cas de paraplégie en milieu tropical, mais aussi en zone non endémique chez des patients aux antécédents de séjour n outre-mer u.


Auteur(s) : Cisse FA, Morel Y, Bangoura MA, Jedou A, Basse A, Ndiaye M, Diop AG, Ndiaye MM, Cisse A.
Pages : 580-582
Année de publication : 2012
Revue : Rev Med Interne
N° de volume : 33
Type : Article
Mise en ligne par : BASSE Anna Modji