Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Le maadyankisme après Samba Saajo. Le rôle d’Amary NDaak

Samba Saajo fut une hécatombe pour le mouvement maadyanke, et pour avoir surestimé l’impact de la décapitation de son leadership, l’historiographie de l’Islam maraboutique, a conclu, un peu trop hâtivement que « rien n’est resté de ce mouvement ». De nombreux foyers maadyanke ont survécu discrètement après Samba Saajo, mais c’est dans le Baol occidental que va renaitre le maadyankisme, porté par Amary NDaak, ancien Imam du Jihad. Chef de guerre chevronné, Sheexu Ahmadu avait conscience que son armée affaiblie au lendemain de Coowaan ne survivrait sans doute pas à la mobilisation franco ceddo. Mais en visionnaire, il comprenait qu’afin de pérenniser l’implantation du maadyankisme en pays wolof, en dépit de la perte du contrôle politique de ces territoires, il fallait songer à la préservation du patrimoine spirituel. En l’absence du leadership tooroodo- ses frères- éliminée avant même Samba Saajo, ce basculement a été confié au meilleur profil intellectuel et social, parmi les survivants. Ainsi, après Samba Saajo, Amary NDaak s’est éloigné des terres hostiles du Jolof et du Kajoor, pour s’installer dans le Baol occidental où il a réorganisé une communauté maadyanke.


Auteur(s) : Souleymane Dia
Pages : 13
Année de publication : 2015
Revue : Revue Liens Nouvelle série
N° de volume : 20
Type : Article
Statut Editorial : Revue pluridisciplinaire
Mise en ligne par : DIA Souleymane