Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

"Postmodern Caribbean Subjectivities: Challenging Feminist and Diasporic Discourses in Dionne Brand's No Burden to Carry."

Cet article retrace le parcours d’une écrivaine qui a immigré de la Grenade, dans les Caraïbes, Dionne Brand, qui s’est établie à Toronto, au Canada. L’analyse suit le parcours de l’écrivaine, sa lutte contre le racisme et l’homophobie au Canada, sous le prisme de ses héroïnes, qui toutes subissent le même sort que l’auteur. Dionne Brand s’intéresse au pouvoir de l’oralité, et à sa capacité à faire sortir de l’oubli la voix des femmes canadiennes noires, et leur contribution à la lutte contre le racisme au Canada. Utilisant l’histoire orale comme méthodologie de recherche, cet article déplore le fait que la contribution des femmes noires canadiennes a été reléguée aux oubliettes, du fait du racisme prévalent dans la société canadienne ; qui refuse de reconnaitre le rôle important joué par ces femmes, surtout durant la deuxième guerre mondiale. En se basant sur les narratives de quatorze femmes noires qui témoignent des violences et des exploitations qu’elles ont subies, violences et exploitations basées sur le race et le sexe, cet essai remet en question les politiques multiculturelles du Canada qui prônent une tolérance et une ouverture envers les personnes de couleur.


Auteur(s) : Amy Kebe
Pages : 173-183
Année de publication : 2011
Revue : Across Disciplinary Boundaries
Type : Article
Statut Editorial : Publie
Mise en ligne par : KEBE Amy