Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Réflexion sur l’expression du réciproque en pepel

L’expression du réciproque en pepel se fait sur la base de plusieurs opérations. En effet, dans cette langue à dérivatifs multiples et variés, il existe principalement trois manières pour marquer le réciproque à savoir la suffixation, l’infixation et l’utilisation d’un morphème libre. Dans la coparticipation, il existe une pluralité de participants sans pour autant qu’ils aient des rôles sémantiques différents. Dans ce travail, nous montrerons qu’il existe deux types de constructions de coparticipation. La mise en relation des notions de réciproque et de coparticipation fait ressortir en pepel un certain nombre de caractéristiques typologiquement instructifs sur la pluralité de relations.


Auteur(s) : DAME NDAO
Pages : 73-87
Année de publication : 2014
Revue : Revue électronique internationale de sciences du langage Sudlangues
N° de volume : 22
Type : Article
Mise en ligne par : NDAO Dame