Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Sport et éducation inclusive

L’éducation physique et sportive favorise-t-elle l’épanouissement des écoliers handicapés dans les écoles élémentaires dakaroises ? Théoriquement, les études de GIBBONS, EBBECK et WEISS (1995), La Charte internationale de l'éducation physique et du sport adoptée en 1978, les conventions relatives à l’éducation inclusive etc. mettent en exergue les effets sociaux, sanitaires et intellectuels positifs de cette discipline pour les écoliers normaux et ceux ayant des besoins éducatifs spéciaux. Au Sénégal, plusieurs textes l’ont institutionnalisée à l’école primaire comme matière devant être pratiquée par tous sans discrimination. Cependant, entre la volonté politique et la réalité du terrain, il y a un grand fossé. Les jeunes handicapés moteurs sont d’avantage écartés des terrains d’EPS au fur et à mesure qu’ils avancent dans le cycle. Les déficients intellectuels, les sourds-muets et les aveugles ne font pas partie des effectifs des écoles primaires. Les directeurs refusent de les inscrire. Ceux ayant une mobilité réduite se voient confiés des rôles de gardiens de matériel et de boite à pharmacie par les instituteurs qui sont pourtant convaincus de l’impact positif des APS sur l’épanouissement des écoliers à besoins éducatifs spéciaux particulièrement.


Auteur(s) : Souleymane Diallo
Pages : 251 - 260
Année de publication : 2015
Revue : Journal de la Recherche Scientifique université de Lomé Togo
N° de volume : 17
Type : Article
Statut Editorial : Journal scientifique
Mise en ligne par : DIALLO Souleymane