Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Contribution à l’analyse du phénomène de la pratique mystique « XON » dans le milieu sportif sénégalais : cas du volleyball.

Cette étude porte sur une analyse de quelques problèmes d’ordre magico-religieux dans le sport Sénégalais à travers une pratique portant le nom de « Xonjom ». En effet, si la pratique du « Xon » existe dans presque tous les secteurs de la vie sociale force est de reconnaitre que le sport au Sénégal est particulièrement touché par ce phénomène. Si les spécialistes se sont intéressés à la psychologie du sport en général, il n’en demeure pas moins vrai que les écrits concernant le « Xonjom » sont assez rares. Nous distinguerons ceux qui traitent des croyances, de la magie, de la sorcellerie en général et ceux qui se sont penchés sur la préparation psychologique du sportif. Dans cette deuxième catégorie le « Xonjom » est considéré par certains comme une préparation psychologique qui garantie la victoire et par d’autres il est vu comme un dopage. Pour mener à bien ce travail des enquêtes ont été menées dans certains milieux sportifs Sénégalais. Nous avons procédé à une analyse catégorielle en passant par les étapes suivantes : recensement de l’ensemble des raisons et séparation des raisons favorables et défavorables. Dix (10) catégories ont été recensées : la simple croyance ou la non croyance au « Xonjom », les effets sur le joueur, la protection de la personne, l’esprit sportif, son impact sur le sport, la morale sociale, le contexte traditionnel africain, les religions révélées, la gestion des fonds, les indices c’est-à-dire ceux qui ont un doute par rapport à cette pratique et ceux qui ne ce sont pas définis clairement. Les résultats obtenus montrent qu’il s’agit d’un fait complexe. Ainsi dans le milieu de la pratique du volley-ball au Sénégal certains l’assimilent à une pratique naturelle qui a toujours existé, d’autres parlent plutôt de croyances en des êtres surnaturels avec une constante faisant référence à la nécessaire et déterminante préparation psychologique. Cette étude à permis de démontrer à quel point cette pratique du « Xon » est solidement implantée dans la pratique du sport au Sénégal en général et relativement présent dans le milieu du volley-ball en particulier.


Auteur(s) : Amadou Anna SEYE
Pages : 199-207
Année de publication : 2015
N° de volume : 03
Type : Article
Mise en ligne par : SEYE Amadou Anna