Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les déterminants macroéconomiques de l’indice de stress bancaire en zone UEMOA

Cet article vise à identifier les facteurs explicatifs de l’indice de stress bancaire dans les pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), dans le but de mieux définir et d’orienter les interventions du Comité de Stabilité Financière dans l’UMOA (CSF-UMOA). Au plan méthodologique, le modèle retenu fait dépendre l’indice de stress du solde courant rapporté au PIB, de la volatilité du taux d’inflation, de la masse monétaire sur le PIB, du solde budgétaire de base sur le PIB et du ratio crédits à l’économie sur PIB nominal. Nous utilisons la méthode du Mean Group pour estimer un modèle de long terme après avoir mené les récents tests de racine unitaire et de cointégration sur données de panel. L’étude porte sur 7 pays de l’UEMOA et les séries utilisées comportent 21 points (1990 - 2010). L’estimation économétrique par la méthode du Mean Group a montré que les fondamentaux économiques affectent significativement l’indice de stress dans les pays de l’Union. Les résultats montrent que la volatilité de l’inflation, la contraction du crédit, la progression rapide de la masse monétaire par rapport au PIB nominal, les déficits budgétaire et courant constituent les principaux facteurs qui peuvent rendre vulnérable le système bancaire de l’Union. Ceci revient à avancer qu’en l’absence de chocs macroéconomiques, la vulnérabilité du secteur bancaire de l’Union est négligeable.


Auteur(s) : Fodiyé Doucouré, Babacar Sène
Pages : 9-33
Année de publication : 2014
Revue : Revue Economique et Monétaire
N° de volume : 16
Type : Article
Statut Editorial : Revue
Mise en ligne par : SENE Babacar