Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Les points aveugles de la lutte contre le paludisme en Casamance »,

Au Sénégal, les politiques de lutte contre le paludisme ont connu de nombreux changements. L’introduction des tests de diagnostic rapide, comme celle des thérapies à base de combinaison d’artémisinine ont transformé la façon dont les programmes ont été pensés et mis en place. De plus en plus, ces programmes font référence à l’Evidence Based Medicine pour justifier leur modification.Dans ce contexte, cet article souligne les points aveugles des politiques de lutte contre la malaria en Casamance. A partir de l’histoire des politiques de lutte contre la malaria en Casamance, et sur une ethnographie menée en Casamance, il s’agit de montrer le peu de visibilité de l’évolution des paradigmes sous-tendant les politiques sur le terrain et d’analyser l’assemblage de savoir et de pratiques renvoyant à des politiques différentes. Les politiques basées sur l’évidence apparaissent insensibles aux contextes politiques et historiques. Les idiosyncrasies et les pratiques des populations, l’expérience des professionnels de santé et les dimensions politiciennes des activités de lutte contre le paludisme appellent à une reconnaissance des dimensions historiques et politiques des politiques de santé.


Auteur(s) : Frédéric LE MARCIS, Sylvain Landry FAYE, Fatoumata Bintou SAMB, Mouhamed BADJI et Cédric LEVEQUE,
Année de publication : mis e
Revue : Face à face [En ligne], 12 |
N° de volume : 12
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE Sylvain Landry Birane