Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Prise en charge des fistules anastomotiques oesogastriques cervicales après oesophagectomie transhiatale au CHU Aristide Le Dantec de Dakar

Introduction : La fistule anastomotique oesogastrique cervicale se manifeste essentiellement par l’issue de liquide digestif au niveau de l’incision cervicale. Elle représente la complication chirurgicale la plus fréquente après oesophagectomie transhiatale. Leur prise en charge n’est pas bien codifiée. Le but de notre étude était de décrire nos cas de fistules anastomotiques, leurs modalités de leur prise en charge et de leurs complications évolutives. Patients et méthode : Il s’agissait d’une étude prospective réalisée au Service de Chirurgie Générale du Centre Hospitalier et Universitaire Aristide Le Dantec de Dakar durant une période de 05 ans portant sur 11 cas de fistules anastomotiques oesogastriques cervicales observées après 17 cas d’oesophagectomie transhiatale avec anastomose oesogastrique cervicale. Tous nos patients avaient bénéficié d’une anastomose oesogastrique termino- latérale prenant toute la paroi oesophagienne et gastrique en deux hémi-surjets au vicryl 3/0. Un drainage de l’anastomose cervicale était réalisé par une lame de Delbet. Les paramètres étudiés étaient : l’état nutritionnel pré-opératoire, la pathologie et son stade, la technique d’anastomose, le délai de survenue et la durée d’évolution de ces fistules ainsi que leur prise en charge. Résultats : Dans le cadre du bilan pré-opératoire, le taux moyen d’hémoglobine était de 13,8 g/dl. Le délai moyen de survenue de ces fistules était de 8,9 jours. Le produit de la fistule était représenté par un liquide alimentaire et bilieux chez tous nos patients. Tous nos patients avaient bénéficié d’une diète alimentaire, d’une antibiothérapie probabiliste et d’un appareillage de la fistule. La durée moyenne d’évolution de la fistule était de 7,8 jours. On a noté 01 cas de mortalité par la survenue d’une médiastinite au sixième jour postopératoire. L’évolution de ces fistules après fermeture était marquée par la survenue de 03 cas de sténose anastomotique. Conclusion Les fistules anastomotiques oesogastriques cervicales sont très fréquentes. Leur diagnostic clinique est souvent facile. Le T.O.G.D aux hydrosolubles est d’un grand apport diagnostique. Le traitement est médical dans la plus grande majorité. Leur prévention passe par une bonne préparation nutritionnelle pré-opératoire.


Auteur(s) : CISSE M, THIAM O, TOURE AO, SECK M, GUEYE ML, KONATE I, KA O, DIENG M, DIA A, TOURE CT
Pages : 150-153
Année de publication : 2015
Revue : Journal Africain de Chirurgie
N° de volume : 3
Type : Article
Mise en ligne par : CISSE Mamadou